LE DESERT DE JUDEE

 

Qumran- Ein Guédi- Hérodion 

En 1947, un jeune Bédouin découvrit dans une grotte des jarres contenant des manuscrits ancients, les célèbres "Manuscrits de la Mer morte". Ces rouleaux appartenaient à la secte juive des Esséniens qui s'était retiré dans le désert pour étudier les Textes sacrés. Cette découverte marqua une étape décisive pour prouver la véracité de la Bible en raison de la découverte de passages du prophète Isaïe.

Ein Guédi apparaît également dans la Bible à plusieurs reprises et notamment dans la lecture du Cantique des Cantiques. C'est ici, selon la Tradition, que David se serait enfui devant le roi Shaul.

 

Circuit proposé:

  • Visite de Kumran: histoire et archéologie
  • Ein Guédi: baignade et marche dans le wadi David ou Arougot

 

 

Massada - La Mer morte

Construite au IIe siècle avant JC, au temps des Maccabées, la forteresse de Massada surplombe de 400 mètres les rives de la mer Morte. C'est le dernier îlot de résistance juive à l'occupation romaine.

Des membres de la secte extrémiste des zélotes s'y réfugient après avoir fait régner la terreur dans le pays. Au nombre d'un millier, avec leurs femmes et leurs enfants, sous la conduite d'un chef nommé Eleazar ben Jair, les Zélotes résistent pendant trois ans à plus de 15.000 légionnaires romains, puis finirent par se suicider.

L'historien Flavius Josèphe nous donne un aperçu de cette terrible bataille: «... Ensemble, ils embrassèrent, étreignirent leurs femmes, serrèrent dans leurs bras leurs enfants, s'attachant avec des larmes à ces derniers baisers ; ensemble, comme si des bras étrangers les eussent assistés dans cette oeuvre, ils exécutèrent leurs résolution, et la pensée des maux que ces malheureux devaient souffrir, s'ils tombaient aux mains des ennemis, était pour les meurtriers, dans cette nécessité de donner la mort, une consolation. Enfin, nul ne se trouva inférieur à un si grand dessein ; tous percèrent les êtres les plus chéris. Malheureuses victimes du sort, pour qui le meurtre de leurs femmes et de leurs enfants, exécuté de leur main, paraissait le plus léger de leurs maux !
Aussi, ne pouvant plus supporter l'angoisse dont ces actes une fois accomplis les accablait, et croyant que ce serait faire injure aux victimes de leur survivre même un court instant, ils entassèrent promptement au même endroit tous leurs biens et y mirent le feu ; puis ils tirèrent au sort dix d'entre eux pour être les meurtriers de tous ; chacun s'étendit auprès de sa femme et de ses enfants qui gisaient à terre, les entourant de ses bras, et tous offrirent leur gorge toute prête à ceux qui accomplissaient ce sinistre office. Quand ceux-ci eurent tué sans faiblesse tous les autres, ils s'appliquèrent les uns aux autres la même loi du sort : l'un d'eux, ainsi désigné, devait tuer ses neuf compagnons et se tuer lui-même après tous ; de cette manière, ils étaient assurés qu'il y aurait égalité pour tous dans la façon de porter le coup et de le recevoir. Enfin, les neuf Juifs souffrirent la mort et le dernier survivant, après avoir contemplé autour de lui la multitude des cadavres étendus, craignant qu'au milieu de ce vaste carnage il ne restât quelqu'un pour réclamer le secours de sa main et ayant reconnu que tous avaient péri, mit le feu au palais, s'enfonça d'un bras vigoureux son épée tout entière dans le corps, et tomba près de ceux de sa famille...»

 

Circuit proposé:

  • Visite et histoire de Massada
  • Déjeuner à la Plage des minéraux ou Ein Bokek
  • Baignade à la Mer morte

 

Herodion- Le palais Forteresse du roi Hérode

A environ12 kilomètresau sud de Jérusalem, sur une hauteur en forme de cône tronqué de758 mètresd'altitude, se dresse Hérodion, le palais-forteresse construit par le roi Hérode. Surplombant, à l'est, le désert de Judée et les monts de Moab, et à l'ouest, les collines de Judée, il offre une vue impressionnante.

Hérodion est minutieusement décrit par Flavius Josèphe, l'historien juif du Ier siècle :

Cette forteresse, située à une soixantaine de stades de Jérusalem, est naturellement forte et convient tout à fait à une telle construction, car on trouve non loin une colline, élevée à une grande hauteur par la main de l'homme et façonnée comme une mamelle. Dans l'intervalle, se dressent des tours rondes, et il y a aussi une pente abrupte constituée de deux cents marches de pierre taillée. A l'intérieur se trouvent de somptueux appartements royaux conçus à la fois dans un souci de sécurité et d'esthétique. Au bas de la colline, s'étendent des parcs qui méritent d'être visités, entre autres, pour voir comment l'eau, qui manque sur place, est acheminée à grands frais sur une grande distance. La plaine environnante fut construite comme une véritable ville, la colline servant d'acropole aux autres habitations. (Guerre I, 31, 10 ; Antiquités XIV, 323-325)

Selon Flavius Josèphe, Hérodion fut construit à l'endroit où Hérode remporta une victoire sur ses ennemis asmonéens et parthes en 40 avant l'ère chrétienne (Antiquités XIV, 352-360) 

Circuit proposé:

  • Visite de la forteresse d'Hérode.
  • Sur le chemin des Patriarches: l'ancienne route des crêtes avec ses pierres romaines et mikvé (bains de purification).
  • Gush Etzion: visiter le centre de visiteurs du kibboutz du Gush Etzion. Une présentation audio-visuelle de 25 minutes vous expliquera la création puis la chute et la reconstruction de cet endroit stratégique situé sur la route de Jérusalem.